Depuis mon retour à Bordeaux, je passe (presque) chaque jour devant le n° 34 de la rue Huguerie. En un peu plus de deux ans trois enseignes se sont succédées (Didier Gélineau, Le Viand'Art et La Belle Excuse), sans succès (toutes ont jeté l'éponge en moins d'un an...); Lieu maudit?, mauvais concepts ?,  bouderie des bordelais ou simple manque de chance ?

Toujours est il qu'un jeune couple (Corinne & François) a décidé de retrousser ses manches et de conjurer le mauvais sort pour que ce lieu vive enfin sereinement.

Quelques semaines de réaménagement home made, peu à peu on se surprend à penser: "mais quand est ce qu'on va savoir ce que çà va être ?!"

Le lendemain de l'ouverture, nous poussons la porte pour dîner et découvrir ce qui se mijote ici...

P1040240

Le décor vous met dès le départ à l'aise, apaisant, couleurs douces avec quelques notes plus pop.

P1040247

Banquettes, coussins, le coin au fond de la salle est très agréable et laisse présager le meilleur pour la suite.

P1040249

Pour patienter, quelques fins gressins, pour accompagner

P1040245

une délicate mousse de carottes. Il ne nous reste plus qu'a consulter la carte (très jolie d'ailleurs), et constater que l'orientation est audacieuse: Carpaccios, Tartares & Pâtes.  

P1040242

Audace et intelligence, car les propositions sont disponible en deux tailles, pour contenter les petits et les grands appétits ou permettre de goûter plus de choses en portions raisonnables.

P1040244

Nous opterons pour cette solution , après un rapide calcul: 3 personnes qui prennent chacun 3 plats en version light, ça fait neuf préparations différentes à goûter et partager !

Pour ceux qui n'y trouveraient pas leur compte, il y a quand même la sacro sainte entrecôte frites... Blonde d'Aquitaine s'il vous plaît !

La carte des vins est très courte et c'est tant mieux. Vous pouvez choisir sur le papier, ou vous rendre dans l'alcôve qui leur est consacrée et choisir votre bouteille selon l'étiquette ou sa position feng shui si ça vous chante !

P1040282

Comme nous sommes plutôt curieux et qui plus est voyageurs, 

P1040241

c'est ce p'tit chilien qui ouvrira le bal, puissant et racé, on sent bien la cordillière, très plaisant.

Il est temps maintenant de découvrir les mets préparés par François (le Chef) et Jacques son acolyte des fourneaux !

P1040264

On démarre avec un classique carpaccio boeuf/basilic/parmesan. Classique certes, mais quel boeuf ! Il se suffirait presque à lui même, saveurs, texture, mâche, un pur délice.

Le second nous emmène en mer avec ce poisson délicat à travailler, qui plus est en cru...

P1040262

Lotte au piment d' Espelette, vinaigrette de coquillages. Découpe parfaite, assaisonnement qui relève sans dominer, coquillages qui apportent le côté iodé (j'en aurais bien voulu un peu plus...). Une audace bien maitrisée.

Mon choix perso, qui associe des produits que j'affectionne:

P1040261

Mulet noir, fruit de la passion et cumbawa. Un poisson que l'on voit trop rarement au restaurant, ici taillé un peu épais, mais ce n'est pas un défaut car sa chair ferme à souhaits permet de mâcher et en apprécier toute la finesse, avec le peps donné par la passion et l'exotisme du combawa. Génial.

P1040273

Deuxième service avec les tartares, toujours sobrement présentés, commentés par Corinne, la pétillante maîtresse des lieux.

P1040267

Classique, boeuf à l'italienne, toujours cette excellente qualité de produit, un régal.

P1040266

Saumon 3 agrumes. Wouffff ! la claque. Le saumon boosté par l'orange, le pomelo et le citron, et ce condiment d'écorces confites que finalement on déguste seul tellement c'est top !

P1040269

Bar sauvage, Wakame, feuille d'huitre végétale. On commence par croquer la feuille au goût quasi identique de l'huitre, la coquille et le mollusque en moins ! On se rapproche du Bassin, avec le bar, taillé gros pour bien sentir la fermeté d'un poisson qui a nagé ailleurs que dans une piscine, et on file vers le Japon avec le Wakamé, cette algue que l'on découvre en France, alors qu'elle est monnaie courante dans les soupes et autres préparations au pays du Soleil Levant.

P1040270

Quelques chips de betterave, pour vous rappeler que vous êtes bien sur terre...

L'Argentine nous fait des clin d'oeil,

P1040274

Un rayon de soleil, soyeux...

Les pastas... La partie la moins entousiasmante, même si ça reste très bien (légère surcuisson, un manque de jus/sauce/bouillon...), l'essentiel y est ! Et c'est vraiment histoire de trouver un défaut à cette adorable maison.

P1040277

Nouilles , comme un wok au boeuf. Saveurs d'ailleurs, qualité du produit (oui encore !), vraiment excellent.

 

P1040276

Spaghetti frais bio, encre de seiche & coquillages. Saveurs percutantes, de l'iode, une couleur noire bien marquée. Nickel

P1040275

Il y a l'assent des calanques putaing ! Comme une vague contre un rocher...

Malgré les (relatifs) défauts de cette série, on est largement au dessus du lot de ces adresses qui proposent des pâtes parce que ça rapporte. Ici, les produits sont top, le travail est de qualité, cette maison est toute jeune et va se règler chaque jour un peu plus.

A ce stade, nous n'avons plus vraiment faim...

Mais comment passer à côté des douceurs concoctées par Dominique, autodidacte passionnée de dessserts qui est aussi au service au déjeuner ? No Way...

P1040283

C'est tout mimi,comme un buffet d'anniversaire, on voudrait tout goûter !

P1040291

C'est vrai que nous avons un peu abusé... mais c'était pour la bonne cause: les desserts sont vraiment délicieux ! notamment les macarons qui sans atteindre le niveau d'Aoki ou du Maître Incontesté PH (mis K.O par le Matcha/Azuki de Tomoe ;)) sont très honorables et pourraient donner de cours à certains étoilés de la région...

P1040293

Corinne entourée de François (L'Amourrreuuuxx et Chef) et de Christophe  le grain de sel/ piment d'Espelette de la salle.

Un très très très gros coup de coeur pour cette adresse ( Bouche .B, 34 rue Huguerie, 05.56.81.46.93 - réservations ou mails d'encouragement restaurantboucheb@orange.fr ), Il y a de l'Amour & de la passion ici, un départ, des interrogations et des balbutiements qui me ramènent à nos débuts Anaeliens, des personnes qui écoutent, enregistrent, analysent et retranscrivent. Le 34 rue Huguerie a trouvé son havre de sérénité. Bouche.B, c'est cet endroit où l'on invite les vrais amis, les gens qui comptent, un lieu où quoi qu'il arrive, on se sent bien ! 

P1040255